fbpx

Eternal Majesty : “Black Metal Excommunication” Digipack CD & digital Novembre 2020 Those Opposed Records & Mallevs Records.

Eternal Majesty : "Black Metal Excommunication" Digipack CD & digital Novembre 2020 Those Opposed Records & Mallevs Records.
Eternal Majesty : "Black Metal Excommunication" Digipack CD & digital Novembre 2020 Those Opposed Records & Mallevs Records.
Eternal Majesty : "Black Metal Excommunication" Digipack CD & digital Novembre 2020 Those Opposed Records & Mallevs Records.
Eternal Majesty : “Black Metal Excommunication” Digipack CD & digital Novembre 2020 Those Opposed Records & Mallevs Records.

Eternal Majesty : “Black Metal Excommunication” Digipack CD & digital Novembre 2020 Those Opposed Records & Mallevs Records. Groupe de Black Metal Français.

« Black Metal Excommunication » est le troisième album d’Eternal Majesty, groupe de quatre frères fondé en 1995, au temps de la première vague Black Metal française. Sorti chez Those Opposed Records en novembre 2020, quatorze ans après un précédent opus d’une noirceur sordide, ce troisième né qu’on n’attendait plus permet à la fratrie de réaffirmer son existence. 

Si les premières minutes d’un album sont toujours précieuses, car conçues pour nous y faire glisser, celle de « Black Metal Excommunication » y réussissent joliment, en commençant par des litanies surnaturelles pour peu à peu s’obscurcir et s’électrifier, afin de nous plonger, toute résistance abolie, dans des ondes de colère noire. C’est alors que la voix de Navint Alfinus, dédoublée par moments, nous happe, nous harcèle, nous assiège.

“Une voix qui n’est plus typiquement Black Metal, mais plutôt humaine, brute et naturelle, entre hurlements et imprécations. “

Les instruments respirent également la liberté de style, n’hésitant pas, comme sur « Les Damnés », à s’éloigner du Black vers des riffs et une frappe plus heavy, si bien qu’à chaque tournant, on ne sait plus trop ce qui nous attend… Enfin, telle était encore ma pensée jusqu’au bel interlude de « L’Aube Sanglante », qui vient rappeler ces plages symphoniques qui font notre régal dans les Abigor et autres œuvres de Black épiques. Voilà, ma foi, un petit revival ninities qui fait du bien à entendre, et qui se remontrera en outro avec la même efficacité, après une ballade coléreuse. 

A travers « Black Metal Excommunication », la fratrie d’Eternal Majesty tranche avec ses habitudes ; quittant les contrées glauques et malsaines où les deux précédents albums nous ont traînés (pour notre plus grand plaisir, il est vrai), voilà qu’on nous expédie dans un miasme de rage percutant et concret. Et c’est sûrement là que le titre de l’album prend sens, révélant l’intention de ce quatuor indomptable de taper dans la fourmilière et clamer qu’il existe, sans tout révolutionner pour autant… La pochette elle-même taquine les conventions du Black Metal ; et pourtant, quoi de plus Metal que ce t-shirt Bathory et cette cartouchière fièrement arborés ? 

Hargneux et réfractaire, et en même temps farouchement Metal, le nouvel opus dissident d’Eternal Majesty retentit comme un poing dans la gueule des mécontents qui leur reprochaient de manquer de surprise 14/20.

Chornique par Anne.

About Editor
The Metal Mag was born in 1998 in England, the wish to support Metal bands in the world. A magazine is readable for free with live video interviews and link to partners.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

top